L’histoire des luttes pour les droits civils et les lois qui ont suivi

Les efforts pour promouvoir les droits civils ont été menés par des activistes du mouvement des droits civils depuis la fin des années 1950 jusqu’aux débuts des années 1970. Ce mouvement a été le catalyseur de nombreuses lois qui protègent les droits des Africains-Américains, des femmes et d’autres groupes sous-représentés. Cet article explorera l’histoire de ces luttes et leurs conséquences sur la vie quotidienne.

Le mouvement pour les droits civils

Le mouvement pour les droits civils a eu lieu aux États-Unis entre 1955 et 1968. Il a été inspiré par la résistance non violente de Martin Luther King Jr., qui a fait campagne pour une égalité raciale et sociale. Les manifestants ont mené une série de marches, de manifestations et de boycotts pour protester contre la discrimination raciale et demander l’adoption de lois plus justes.

En réaction à ces efforts, le Congrès américain a adopté plusieurs lois en faveur des droits civils. La Loi sur les droits civiques de 1964 interdisait la discrimination raciale dans les lieux publics tels que les hôtels, les restaurants et les magasins. La Loi sur l’intégration scolaire de 1965 interdisait la ségrégation raciale dans les écoles publiques. La Loi sur la protection des votes des Noirs de 1965 interdisait aux États d’empêcher arbitrairement des citoyens noirs d’exercer leur droit de vote.

Lois sur l’égalité des sexes

Le mouvement pour l’égalité des sexes a également eu lieu pendant cette période. Des militantes féministes ont organisé des manifestations et menacée de boycotter certains produits pour protester contre le sexisme systémique. En réaction à ces efforts, le Congrès américain a adopté plusieurs lois visant à assurer l’égalité entre les sexes. La Loi sur la protection des salaires équitables, adoptée en 1963, interdisait aux employeurs de discriminer un employeur en fonction du sexe. La Loi sur l’avortement libre et sûr, adoptée en 1973, reconnaissait le droit d’une femme à avorter sans subir une peine pénale ou un harcèlement juridique.

A lire également  Le tour du monde des législations sur les courses en ligne : des différences marquantes

Autres lois

En outre, le Congrès américain a adopté plusieurs autres lois visant à protéger ou à promouvoir les droits civils au cours des années 1960 et 1970. La Loi sur les soins infirmiers (1965) reconnaissait le droit à un traitement médical égalitaire indifféremment du sexe ou du statut ethnique d’un patient. La Loi sur l’aide alimentaire (1970) encourageait le gouvernement fédéral à fournir une aide alimentaire aux personnes âgés ou handicapés qui n’ont pas accès aux programmes sociaux existants.

Impact

Les lois visant à protéger et à promouvoir les droits civils ont eu un impact profond sur la vie quotidienne aux États-Unis. Les Africains-Américains ont pu accorder plus facilement accès aux lieux publics tels que restaurants, hôtels et magasins grâce à la loi anti-discrimination raciale. Les femmes ont pu bénificier davantage de protections contre le sexisme systèmique grâce à l’adoption de lois visant à proromouvoir l’initiative personnelle.

Les personnes âgés ou handicapés ont pu bénificier davantage d’aides alimentaires grâce au programme alimentaire mis en place par la loi gouvernementale correspondante. Ainsi, grâce au mouvement pour les droits civils et aux lois qui en découlent, beaucoup plus de gens peuvent jouir pleinement de leurs libertés fondamentales.